Développement durable : explications

Depuis le début des années 2000  le courant écologiste pénètre l’ensemble de la société  à un rythme prompt. Dans les tabloïds  sur les tracts ou sur les prospectus  ce courant est ubiquiste.

Dans un avenir proche  gageons que ce courant touchera  de manière quasi-systématique  de nombreux produits de consommation plus ou moins courante : les cosmétiques  piercings  cahiers  trousses  sacoche  gommes  coton-tiges  et  si le mouvement se durcit  pourquoi pas aussi le mobilier de bureau  si ce n’est pas déjà le cas à l’heure où consultez ce texte…
Une idée dont le sens réel échappe

Or le concept de développement durable reste généralement incompris par les mass media.
En effet on omet souvent que le développement durable est un concept riche de plusieurs sens : bien loin de se limiter simplement à l’écologie  ce terme revêt également des dimensions sociales et économiques. Malheureusement  ces trois dimensions fondamentales (social  écologie  économie) s’avèrent bien souvent incompatibles dans la réalité.

Étudions ces 3 grandes ensembles grâce à des catégorisations sociales :

- Pour le business man  en général et sauf exception  l’efficacité économique est la valeur cardinale ; la justice sociale  quant à elle  est dans le meilleur des cas un des éléments de la négociation menée avec l’un des facteurs de production et au pire un élément « oublié » ; et la protection de la nature lui semble être une exigence extérieure en général dictée par les autorités publiques ou même par les particuliers.
- Les choses sont bien différentes pour l’écologiste. Ce dernier estime en effet que la protection des milieux naturels doit être garantie coûte que coûte  au détriment de l’efficacité économique et de la juste répartition sociale.
- Concernant le philanthrope  il s’agit de mettre en avant l’équité sociale et le respect de l’humain : la prospérité économique ne permet que d’assouvir certains des besoins empiriques seulement  ou au pire représente une exploitation ignominieuse ; et la préservation de la nature est perçue comme un luxe tant que les besoins vitaux ne sont pas assouvis. Sylvie Brunel  économiste notoire de l’aide humanitaire  apparaît formelle sur ce point : dans notre combat pour la Terre  attention à l’idéalisation exacerbée de mère Nature  prenons garde à ne pas oublier les autres êtres humains.

Par ailleurs  plus globalement  le terme de « développement durable » se trouve au c?ur de deux rivalités :
- entre les préoccupations des générations actuelles et celles des générations à venir ;
- entre les souhaits des états industrialisés et ceux des pays en développement ;

En définitive cette analyse sémantique laconique nous a montré que
le concept de « développement durable » est loin d’être clair pour tout le monde. Il est pourtant essentiel d’en saisir les tenants et les aboutissants.

A ce titre  l’association Humanityy propose un blog sur le developpement durable. On trouvera également sur le site un moteur de recherche permettant d’aider financièrement des organisations caritatives internationales.

Publié dans : la vie |le 16 mars, 2016 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

siyana |
Gestion Station bonetto |
informatique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | comment debuter son marketi...
| service générale - خ&...
| nassim2008